Quelle contraception choisir ?

La contraception c’est quoi ? en gros c’est empêcher qu’un rapport sexuel entraine une grossesse. Plus officiellement, l’OMS détermine la contraception comme « l’utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter. »

En France, la loi Neuwirth autorise la contraception depuis fin 1967, jusqu’alors interdite. Mais son utilisation reste controversée, la publicité reste interdite sauf dans les revues médicales. Il faut attendre 1972 pour qu’un décret réglemente la fabrication et la prescription des contraceptifs.

La contraception est souvent associée aux femmes car la majorité des solutions sont conçues pour elles. Il existe pourtant des contraceptions masculines qui restent moins connues. On vous présente ci-dessous des solutions pour femmes et pour hommes.

Trouvez la bonne contraception ?

Les méthodes hormonales :

Implant : il est inséré sous la peau du bras au moyen d’une aiguille spéciale. Il ne se sent pas et ne se voit pas. Il est efficace pendant 3 ans. Il contient les mêmes hormones que les pilules progestatives. Ces hormones sont diffusées dans le sang et supprime l’ovulation.

DIU hormonal (stérilet) : il a une forme en T. Il est inséré dans l’utérus. Il contient une hormone progestative qu’il va délivrer en petite quantité. Elle épaissit les sécrétions du col de l’utérus ce qui empêchent les spermatozoïdes de passer. Selon le modèle, le DIU peut être gardé entre 4 et 10 ans.

Contraceptifs injectables : un progestatif de synthèse est injecté par piqure intramusculaire tous les trois mois. Pendant 12 semaines, le produits assure une contraception constante.

Anneau vaginal : il s’agit d’un anneau flexible en plastique poreux qui contient une association d’hormones. On l’insère au fond du vagin et à la chaleur du corps, les hormones diffusent à travers la paroi vaginale et passent dans le sang. Au bout de 3 semaines, on enlève l’anneau et pendant la 4eme semaine, des « règles » apparaissent. Puis on en remet un autre.

Patch : il se colle sur la peau. Il diffuse 2 hormones dans le sang à travers la peau. Il protège pendant 4 semaines. Pour cela, chaque semaine, il faut coller un patch, et ce pendant 3 semaines. La 4eme semaine, il ne faut pas mettre de patch, des saignements vont apparaitre.

Pilule : elles contiennent des hormones qui ressemblent à celles que fabriquent le corps. Il existe 2 types de pilules, les « combinées » et les microprogestatives.

Les méthodes non hormonales :

DIU au cuivre (stérilet) : il a une forme en T qui mesure 3,5 cm de long. Il est inséré dans l’utérus. Il est en plastique avec un ou plusieurs manchons de cuivre. C’est le cuivre qui rend les spermatozoïdes inactifs. Selon le modèle, le DIU peut être gardé entre 4 et 10 ans.

Diaphragme : se glisse dans le vagin, au contact du col de l(utérus), pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l’intérieur de l’utérus. Il peut être posé au moment du rapport sexuel mais aussi jusqu’à 2h avant le rapport. Il peut être réutilisé. Il est conseillé de l’utiliser en association avec le spermicides.

Spermicides : il s’agit d’une substances qui rendent inactifs ou détruisent les spermatozoïdes. Sous forme de gel ou d’ovules insérés au fond du vagin. On peut l’utiliser seul mais il est fortement recommandé de les utiliser en association avec une méthodes « barrières ».

Cape cervicale : se glisse dans le vagin, au contact de l’utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l’intérieur de l’utérus. Elle peut être placée au moment de rapport sexuel ou aussi jusqu’à 2h avant le rapport. Elle peut être réutilisée. Il est conseillé de l’utiliser en association avec le spermicides.

Préservatif masculin : il empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin. Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. Il doit être changé à chaque rapport sexuel.

Préservatif féminin : il fonctionne comme le préservatif masculin. Il empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin, et donc la fécondation. Il se place dans le vagin. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Il doit être changé à chaque rapport sexuel.

Pour plus d’infos -> choisirsacontraception.fr (les questions à se poser, efficacité ? durée ? Quelles contraception et pour qui ? avantages/inconvénient).